Avril 2018

3 marie sainlez s de coune 1
  • Nom du fichier : Echotier avril 2018 couverture 1
  • Taille : 2.69 Mo

Télécharger

  • Nom du fichier : Echotier avril 2018 pages interieures 2
  • Taille : 1.06 Mo

Télécharger

EDITORIAL: Les femmes au tombeau ou ... les trois Marie

   

Le premier jour de la semaine, de grand matin,

  les femmes se rendirent au sépulcre,

  portant les aromates qu’elles avaient préparés.

  Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau.

 Elles entrèrent,

mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.  

(Luc 24,1-3)

 

Les apôtres et les proches de Jésus n’ont pas cru les femmes. Ils disaient qu’elles déliraient. Pourtant ces femmes, et rapidement saint Jean, ont ouvert leur cœur au mystère du « corps non dérobé ».

Venues de grand matin avec parfums et aromates (après le repos du sabbat) elles ont d’instinct et d’intuition pris le chemin de la foi et entamé la route que nous pouvons essayer de vivre encore aujourd’hui ; cette route qui nous permet de vibrer à l’expérience d’une Présence  hors espace-temps, Présence que la Pentecôte va vérifier. Le tombeau vide où tout est bien rangé nous fait deviner une autre lumière. Le clair et l’obscur se chamaillent comme déjà dans la grotte de Noël. Il est inutile de se demander qui roulera la pierre fermant le four-sépulcre. Le pain de Pâques est cuit et il se donne en multiplication dans toutes les auberges du monde.

« Le Christ ressuscité vient animer une fête au plus intime de l’homme »  (Taizé).

Continuons l’aventure des trois Marie, trois femmes capables d’emparfumer toutes les vies. C’est le cycle des myrrhophores qui en tout temps et en tout lieu parfument et donnent la saveur la plus véritable.

Philippe Moline

Joyeuses et saintes fêtes de Pâques à tous de la part des prêtres, diacres et personnes assurant un service pastoral dans notre secteur !

 

Extrait d’un article du journal « L’ECHO » du 17 février 2018.

 

Médecin, neuropsychiatre et psychanalyste, Philippe van Meerbeeck est l’un des meilleurs spécialistes des jeunes.

Ces jeunes qui, dit-il dans son nouveau livre ("Les jeunes dans l'apocalypse"), sont aujourd’hui "désemparés".

Et s’ils ne croient plus dans la politique, ils n’en ont pas moins toujours besoin de croire dans des valeurs, quitte à mettre leur vie en danger…

 

- Quand on évoque la situation des adolescents aujourd’hui, on y associe souvent des termes anxiogènes: angoisse, souffrance psychique, harcèlement… Sont-ils à ce point victimes de leur environnement et désemparés?

"Désemparés" qualifie mieux leur situation que "victimes". L’adolescence est un moment critique de la vie, comparable à la naissance et la mort. Pour un garçon ou une fille de 11, 12 ou 13 ans, il y a un avant et un après puberté; puberté qui va radicalement transformer leur vie. Ils vont devoir grandir dans leur tête et dans leur corps. Auparavant, entre 6 et 12 ans grosso modo, l’enfant est plutôt apaisé, il est dans le bonheur. Et puis brusquement, tout est remis en cause par cette puberté, il a des pulsions qui se réveillent en lui et peuvent générer de l’inconfort, de l’angoisse et souvent un réajustement des rapports aux parents…

- Mais qu’y a-t-il alors de spécifique à notre époque?

Ce qui est propre à notre époque, c’est que notre culture ne prend plus du tout cela en compte… Dans les cultures "classiques", il y avait toujours des étapes de croissance; on séparait encore les garçons des filles, il y avait davantage d’initiation, de rites… Il n’y a plus rien de tout cela. Et donc, on se rend bien compte qu’il se passe quelque chose chez l’enfant, mais on ne sait pas quoi faire avec eux, on ne sait plus quoi leur dire, quoi leur transmettre. Du coup, ils sont désemparés parce que les adultes le sont aussi. Les parents d’adolescents d’aujourd’hui sont souvent des "adulescents", autrement dit des adolescents un peu attardés. Ils ont eux-mêmes du mal à grandir et ne savent plus quelles valeurs transmettre.

Les parents sont gentils et compréhensifs, acceptent tout et ne mettent plus de limites au point qu’ils en deviennent souvent des contre-modèles. Du coup, cette rébellion juvénile n’existe plus vraiment. Or, elle permettait à l’adolescent de se battre pour quelque chose.

- Les adultes d’aujourd’hui manqueraient donc de maturité?

Maturité est un mot ambigu. À tout le moins, l’adulte manque de certitudes et de convictions. Il manque de points d’appui identitaires par rapport à ses parents ou grands-parents. La vie n’est plus la même qu’à leur époque, le couple n’est plus le même, la sexualité est différente, l’engagement amoureux a changé, les carrières ne sont plus les mêmes… bref, tout a beaucoup changé et très vite. En observant le million de personnes qui a suivi les obsèques de Johnny Hallyday à Paris, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’on avait là une génération qui faisait son deuil d’un monde qui se termine.

- C’est plus dur d’être jeune aujourd’hui qu’il y a une ou deux générations?

Par le passé, il y avait une guerre des générations. Il y a eu, par exemple, cette génération rebelle incarnée par le rock’n’roll et Mai 68 qui symbolisait le combat entre adolescence et monde adulte. Aujourd’hui, il n’y a plus de combat, il n’y a plus d’affrontement transgénérationnel. Tout est acquis et donné d’entrée de jeu. Les parents sont gentils et compréhensifs, acceptent tout et ne mettent plus de limites au point qu’ils en deviennent souvent des contre-modèles. Du coup, cette rébellion juvénile n’existe plus vraiment. Or, elle permettait à l’adolescent de se battre pour quelque chose.

- Est-ce à dire que les jeunes ne croient plus en rien?

Certainement pas. L’envie de croire a toujours existé et existe toujours. Que ce soit dans un mythe, un héros ou autre chose. Dans ma génération, on ne voulait plus croire en rien parce qu’on estimait que les croyances avaient mené au pire. C’est là que la célèbre phrase de Malraux prend tout son sens: "Le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas", avait-il dit. On en est tous surpris, mais la réalité est là: le religieux occupe aujourd’hui une place tout à fait inimaginable. Et ce religieux fascine les adolescents. Pourquoi? Parce qu’il n’y a plus rien d’autre!

Donc, on a des adolescents qui ont toujours envie de croire, qui rencontrent des adultes qui ne croient plus en rien et ne sont plus des modèles que l’on peut critiquer ou auquel on peut s’opposer. Les jeunes se retrouvent, dès lors, face à eux-mêmes et très vite sur internet, parce qu’ils cherchent là aussi… Ils cherchent et ils trouvent des maîtres à penser, des recruteurs, des gens qui tiennent enfin des discours cohérents, très manichéens, qui vont avoir sur eux un pouvoir de séduction énorme parce que précisément, en face, les adultes ne proposent plus rien, mis à part une réussite sociale façon "people". Sauf qu’être riche, beau et célèbre n’est pas donné à tout le monde.

- En clair, il y a un boulevard pour l’extension du domaine religieux?

À coup sûr! Il y a un boulevard pour le religieux et le fanatisme. La plupart des gens qui recrutent des jeunes sont eux-mêmes des convertis, autrement dit des gens très convaincants parce qu’ils croient dur comme fer à ce qu’ils disent. Et les jeunes peuvent vite être fascinés et attirés par des gens qui croient encore dans des valeurs au point de mettre leur vie en danger.

Il faut d’ailleurs admettre que l’on s’est lourdement trompé à leur égard. On a mystifié la crise et le côté romantique révolutionnaire pour expliquer leur comportement mais, en réalité, on a laissé ces jeunes seuls, désenchantés, désemparés face à leur vide identitaire.

- Pourquoi les jeunes sont-ils séduits par la charia?

Parce qu’ils vont trouver dans ce discours dogmatique de l’islam une moralité venue du VIIIe siècle, où tout est écrit d’avance par Dieu sur ce qui est permis et défendu, dans un monde, précisément, où tout est permis et plus rien n’est défendu.

- C’est assez paradoxal… Auparavant les jeunes se battaient donc contre les raideurs de la société, aujourd’hui ils les recherchent…

C’est tout à fait juste. Dans l’après-guerre, nous avons hérité d’un monde très rigide fondé sur la nation, la patrie, la morale… dans lequel les adultes avaient encore des convictions. Cela fait maintenant plus de 70 ans que nous n’avons plus connu de guerre, et c’est tant mieux, mais on ne trouve plus, non plus, de raisons de s’engager. Or, l’adolescent doit croire en quelque chose, il doit croire que la vie vaut la peine d’être vécue, croire en lui et dans les autres, croire à des valeurs qui vont l’aider à grandir… Ce besoin n’est plus pris en compte. Il ne trouve plus de proposition enthousiasmante et donc il cherche par lui-même, surtout, d’ailleurs, par le biais des réseaux sociaux, un projet cohérent, un apaisement à ses angoisses et par la même occasion une vie qui aurait du sens.

- Les jeunes ont-ils encore confiance dans les adultes que nous sommes?

Les adultes qu’ils rencontrent ont du mal à être eux-mêmes, adultes obsédés qu’ils sont à rester jeunes. Les adultes d’aujourd’hui ont souvent peur d’assumer une position d’autorité, d’invoquer et de défendre des valeurs. En fait, le plus souvent, on ne sait pas quoi répondre à ces jeunes et on se rend compte qu’on n’a pas, en réalité, la compétence pour le faire. Il y a donc une nécessité à se former correctement. On aurait besoin de leur donner des réponses en organisant un vrai débat sur toutes les critiques de l’Orient par rapport à l’Occident, sur l’Islam, sur la vie après la mort, sur le bien et le mal… On doit pouvoir se tenir face à eux et répondre à leurs interrogations.

- Concrètement…?

Concrètement, il faut se former, lire, apprendre, connaître. C’est un effort énorme parce qu’on est déjà noyés d’informations, qu’on ne sait plus très bien quoi dire et quoi penser. On a un travail à faire pour prendre du recul, repenser le XXème siècle duquel on sort, la période coloniale, l’arrogance de l’homme blanc, l’obsession de la réussite sociale et économique, qu’est-ce que le chiisme, le wahabisme, l’histoire d’Israël… bref, potentiellement, toutes les questions que les jeunes peuvent se poser. À défaut, on est et on restera dépassés. Et ces jeunes trouveront alors sur internet des réponses orientées où domine un ressentiment vis-à-vis de l’Occident. C’est catastrophique évidemment!

L’école n’a plus la fonction qu’elle avait jadis de simple transfert de savoir. Elle doit devenir un lieu d’ouverture intellectuelle et les professeurs doivent eux-mêmes s’ouvrir intellectuellement.

- Quels genres d’adultes deviendront-ils?

Je crois qu’il y aura un mouvement double. Il y aura, d’un côté, les jeunes séduits par les valeurs de l’Occident qui, en caricaturant, vont rêver d’être trader et habiter une grande tour à Dubaï. Et de l’autre côté, on aura les jeunes qui seront plutôt séduits par l’engagement fanatique et religieux. Le marché versus le divin, en quelque sorte. Cela n’a rien de rassurant.

- Comment a évolué le rapport du jeune à la politique?

D’une manière générale, ils n’y croient plus du tout. Ils pensent le plus souvent que nous vivons dans un monde mensonger. Et c’est d’ailleurs ce que leur répète Daech: "Tout le monde te ment". En même temps, il y a effectivement de quoi douter. Pensez aux fameuses armes de destructions massives qui ont justifié l’engagement américain en Irak ou au scandale des moteurs truqués de VW… Évidemment, Daech ne détient en rien la vérité. Sa vérité est anti-occidentale, haineuse et fanatique.

- L’école et, plus généralement, l’enseignement jouent-ils pleinement leur rôle?

L’école n’a sans doute jamais été aussi importante. Mais il faut rapidement réfléchir et repenser à la manière dont on forme les enseignants. L’école n’a plus la fonction qu’elle avait jadis de simple transfert de savoir. Elle doit devenir un lieu d’ouverture intellectuelle et les professeurs doivent eux-mêmes s’ouvrir intellectuellement. Parallèlement, on doit mieux mesurer leur importance en les rémunérant mieux, en les formant mieux, pour que l’école soit véritablement un lieu où le débat est ouvert et où les professeurs sont armés pour répondre aux questions que des jeunes.

- Qu’est-ce qui se passe si on ne prend pas en compte ce vide identitaire? On aura de plus en plus de jeunes radicalisés?

C’est une certitude! Le phénomène est inarrêtable. Raqqa est peut-être détruite, mais le combat va se déplacer en Occident. Leur lutte sera désormais de semer l’apocalypse en Occident pour détruire cet Occident bourgeois, décadent, immoral, idolâtre. Pour moi, l’Occident contre l’Islam c’est un phénomène inarrêtable.

 

Extrait de « L’Echo » - 17 février 2018

PROCHAINES CELEBRATIONS

Samedi 24 mars : « Caillou Blanc » - Rameaux

  • 14h00, WARNACH : rassemblement de tous (jeunes, adultes, enfants) aux Frênes, enseignement, partage en groupes d’âge, chants, goûter.
  • 15h00, WARNACH (Chapelle des Frênes) : baptême d’Oscar Calozet
  • 16h00, Marche à la croix vers Wisembach
  • 17h00, WISEMBACH : Bénédiction des Rameaux et M. de la Passion – M. Angèle Mignon, Félicien Dengis, leurs enfants et Roger Reisen.
  • 19h00, WARNACH : Bénédiction des Rameaux et M. de la Passion – M.A. Paul Simon -  M. défts Erneux-Yernaux – M. Roger Mergeai et défts Mergeai-Potargent – M. Abbé Jean-Maurice Jacques.

Dimanche 25 mars : Dimanche des Rameaux et de la Passion.

  • 09h30, SAINLEZ : Bénédiction des Rameaux et M. de la Passion – M. Roger Dominique et Marcel Lambert – M. André Dewez et Claire Grégoire – M. Jeanine et Emile Meinguet.
  • 10h45, MARTELANGE : Bénédiction des Rameaux et M. de la Passion pour la paroisse – M.A. Emile Godart – M. défts Audrit-Reding - M. Robert Bouvy et Jean Pels.
  • 11h00, HOLLANGE : Bénédiction des Rameaux et Messe de la Passion – M. Marcel Coene – M. Jean-Luc Mayon et défts Mayon-Talbot – M. Robert, frère André et Stany Noiset - M. Félicien Déom, Yvonne Kemp, Willy et Danielle Déom.

Mardi 27 mars : Mardi Saint

  • 18h30, MARTELANGE : Célébration du pardon.

Mercredi 28 mars : Mercredi Saint

  • 18H30 MARTELANGE : chapelet

Jeudi 29 mars : Jeudi Saint.

  • 19h, MARTELANGE : M. en mémoire de la Cène du Seigneur pour l’ensemble du Secteur – Veillée jusqu’à 21h.

Vendredi 30 mars : Vendredi Saint – Jour de jeûne.

  • 15h, FAUVILLERS : Chemin de Croix.
  • 19h, MARTELANGE : Office de la Passion.
  • 19h30, LIVARCHAMPS : Début de l’Office de la Passion – Chemin de Croix en plein air
  • 20h, HONVILLE : Suite de l’Office de la Passion.

Samedi 31 mars : Samedi Saint.

  • 21h, SAINLEZ : Veillée Pascale et Messe de la Résurrection pour l’ensemble du Secteur – M.A. Joseph Demande, Clémence Fox et défts Demande-Deremiens - M. Albert Goebel, Ida et Louis Tribolet – M. Marie-Louise Gangler et défts Gangler-Gehenge – M. Serge Secret.

Dimanche 1er avril : PÂQUES.

  • 09h30, TINTANGE : M. du jour de Pâques –  M. Jean Gabriel – M. Abbé Neysen et sa sœur Anna – M. défts Kauffmann-Peiffer.
  • 10h45, MARTELANGE : M. du jour de Pâques avec les enfants – M. Louis Moline et Maria Richard – M. Arthur Schmit et défts de la famille – M. défts Willaime-Carette – M.défts Kerger-Flier
  • 11h00, FAUVILLERS: M. du jour de Pâques – M.A. Léon Mathieu - M. Père Ghislain Cravatte et défts Noël-Cravatte.
  • 18h00, WARNACH : Chapelle des Frênes: Office de Vêpres de Pâques.

Lundi 2 avril : Lundi de Pâques.

  • 11h00, WARNACH : Chapelle des Frênes: M. du lundi de Pâques.

Mercredi 4 avril : Fête des trois Marie à Sainlez

  • 18h30, MARTELANGE : Chapelet
  • 1900, SAINLEZ : Messe en l’honneur des trois Marie aux intentions de tous les participants.

Jeudi 5 avril, st Vincent Ferrier :

  • 18h30, WARNACH (chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire

Vendredi 6 avril, st Marcellin :

  • 18h30, MARTELANGE : M.F. pls défts

Samedi 7 avril, st Jean-Baptiste de la Salle:

  • 18h00, WISEMBACH: M. Angèle Mignon, Félicien Dengis leurs enfants et Roger Reisen.
  • 19h15, MENUFONTAINE : M.A. Léopold Bayet, les défts Wuidar-Bayet et Flamant-Lambert – M. Marcel Braun.

Dimanche 8 avril : 2ème dimanche de Pâques - Dimanche de la Divine Miséricorde.

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. Maurice Demande -M.A. Joseph Bihain et défts Léonard-Bihain – M.A. Marie Demande et Maxime Lambin – M. défts Barthélemy-Lafontaine – M. Roger Dominique et Marcel Lambert – M. Alphonse Chevigné et défts Chevigné-Gouverneur.
  • 10h45, MARTELANGE : M.A. Robert Bouvy – M.A. époux Stecker-Fourman - M. défts Willaime-Carette- M. à une intention particulière (MG).
  • 11h00, HOLLANGE : M.A. Henri Stilmant – M.A. frère André Noiset, M. Robert et Stany Noiset - M. Félicien Déom, Yvonne Kemp, Willy et Danielle Déom.
  • 12h15, WISEMBACH : Baptême de Gabriel Vincent.

Mercredi 11 avril :

  • 18h30, MARTELANGE : Chapelet.

Jeudi 12 avril :

  • 18h30, WARNACH (Chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire

Vendredi 13 avril :

  • 18h30, SAINLEZ : M.F. pls défts.

Samedi 14 avril :

  • 18h00, WARNACH : M.A. Emile Mayérus et Anna Streff - M. défts Erneux-Yernaux – M. Abbé Jean-Maurice Jacques.
  • 19h15, HONVILLE : M.A. Jules Georges et défts Parache-Georges -  M.A. Paul Evrard et Marie Lambert – M. Théo Grandjean et Sylvie Conrard – M. Albert Prott, Simone Schmit et leurs parents défunts – M. Andrée Evrard.

Dimanche 15 avril : 3ème dimanche de Pâques - Catéchèse communautaire

  • 09h30, MARTELANGE : catéchèse communautaire (adultes, jeunes, enfants)
  • 10h45, MARTELANGE : Eucharistie de Secteur.
  • 12h15, SAINLEZ : Baptême d’Adèle Algrain.

Mercredi 18 avril :

  • 18h30, MARTELANGE : chapelet

Jeudi 19 avril :

  • 18h30, WARNACH (Chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire

Vendredi 20 avril :

  • début de la retraite des enfants et jeunes de notre secteur

Samedi 21 avril

  • 18h00 WISEMBACH : M.A. Marcel Habran et Renelde Grandjean.

Dimanche 22 avril, 4ème dimanche de Pâques

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. Denise Lambert et Justin Lockman – M.A. Joseph Glesner – M. Jean-Noël Glesner et défts Glesner-Rollus – M.A. Yvon Collet et Jacqueline Habran – M. André Dewez et Claire Grégoire – M. Jeanine et Emile Meinguet.
  • 10h45, MARTELANGE : M.A. Joseph Fournier.
  • 16h00 CLERVAUX (Gîte de l’abbaye) : M. de clôture de la retraite

Mercredi 25 avril, St Marc, évangéliste :

  • 18h30, MARTELANGE : chapelet

Jeudi 26 avril :

  • 18h30, WARNACH (Chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire

Samedi 28 avril, St Pierre-Marie Chanel

  • 18h00, WARNACH : M.A. Roger Mergeai – M. famille Emile Grandhenry-Pecheux.

Dimanche 29 avril, 5ème dimanche de Pâques

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. Valérie Leitz et François Laloy – M. Victor Rollus, Eugénie Englebert et défts Rollus-Englebert – M. époux Nezer-Fox – M. Marie-Louise Gangler et défts Gangler-Gehenge
  • 10h45, MARTELANGE : M. défts Willaime-Carette – M. défts Audrit-Reding – M. Eric Haineaux (chorale) - M. à une intention particulière (M.G.).
  • 11h00, BODANGE : M. Hélène et Camille Majérus – M. Yvon Crochet – M. André et Dominique Stoffel.

Mercrerdi 2 mai, St Athanase :

  • 18h30, MARTELANGE : chapelet

Jeudi 3 mai, Sts Philippe et Jacques, apôtres :

  • 18h30, WARNACH (Chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire

Vendredi 4 mai,

  • Pèlerinage à ND de Luxembourg

Samedi 5 mai, St Hilaire d’Arles

  • 18h00, MENUFONTAINE : M. Jean-Claude Volvert.
  • 19h15, FAUVILLERS : M. Père Ghislain Cravatte et défts Noël-Cravatte.

Dimanche 06 mai : 6ème dimanche de Pâques - Fête de la chapelle de Livarchamps

  • 09h30, TINTANGE : M.A. Noël Poos – M.A. Irma Krier – M. Jean Gabriel.
  • 10h45, MARTELANGE : M. pour la paroisse.
  • 11h00, LIVARCHAMPS : M. en l’honneur de Notre Dame aux intentions de tous les participants -  M. défts Georges-Poncin – M. défts Parache-Georges – M. Brigitte Van der Bist – M. Louis Lockman et ses parents – M. Albert Goebel, Ida et Louis Tribolet.

 

INFOS DU SECTEUR

DÉCÈS :

Nous recommandons à votre prière :

  • Mr Gilles Pinot de Martelange,
  • Mme Carmen Huberty de Traquebois,
  • Mme Marie-Josée Pierlot de Hollange,
  • Mme Josée Simon de Tintange,
  • Mr Freddy Scheurens de Martelange,
  • Mr  Eric Haineaux de Martelange (Hyon-Mons).

 

PROCHAIN N° DU BULLETIN PAROISSIAL « L’ÉCHOTIER »

Le prochain N° parviendra aux abonnés fin avril ; toutes les annonces et intentions de messe susceptibles d’y figurer doivent parvenir au secrétariat paroissial pour le 10 avril.

 

VEILLÉE PASCALE : CIERGES ET EAU BÉNITE

Les nouveaux cierges de Pâques seront remis aux délégués des paroisses lors de la veillée pascale de Sainlez.

Merci aux équipes paroissiales de déléguer un représentant.

Pour ce qui concerne l’eau bénite, les équipes paroissiales de Bodange,  Honville,  Hollange, Menufontaine, Warnach et Wisembach prépareront également un récipient d’eau à déposer à Sainlez.

Pour les autres villages, l’eau sera bénite aux messes du jour de Pâques.

 

APPEL AUX ACOLYTES

Répétition pour la veillée pascale le samedi 31 mars à Sainlez à 10h30. Tous les acolytes du secteur seront les bienvenus.

 

FÊTE DES TROIS MARIE À SAINLEZ

Le mercredi de Pâques, 4 avril à 19h00 à l’église de Sainlez, messe en l’honneur des trois Marie aux intentions de tous les participants.

Verre de l’amitié pour tous les participants au local paroissial « Villa Sinlaris » après la messe.

 

PROCHAINE CATÉCHÈSE COMMUNAUTAIRE :

Dimanche 15 avril à Martelange :

  • 09h30: catéchèse communautaire (adultes, jeunes, enfants) ;
  • 10h45, Eucharistie de Secteur.
  • Réunion préparatoire aux Frênes le jeudi 5 avril de 20 à 21h.

 

ABONNEMENT AU JOURNAL PAROISSIAL « L’Echotier » 2018

Voir conditions dans les derniers numéros de l’Echotier ou sur le site des paroisses de la Haute-Sûre ou encore en téléphonant à Mr Arsène Grandjean : 061/21.27.62

Le prix moyen pour l’année est de 25 € pour 10 numéros.

 

AMIS DE LOURDES.

Le tirage des bourses de pèlerinage des amis de Lourdes a eu lieu le dimanche  11 mars.

Voici les noms des bénéficiaires d’une bourse de pèlerinage (à demander aux Frênes lors de votre inscription à un pèlerinage).

  • Wisembach: Céline Grégoire, Timéo Henkinet
  • Martelange: Dolores Stouvenacker
  • Rombach: Monique Dernoeden, William Renson
  • Grumelange: André Frédéric
  • Malmaison: Gisèle Léonard, André Lhote
  • Burnon: Thomas Braun
  • Tintange: Marylin Dominique
  • Honville: Daniel Roset, Philippe Schutz, André Conrard
  • Sainlez: Emile Georges
  • Livarchamps: Willy Bilsen
  • Warnach: Bérangère André,  Mr Kleijnen
  • Hors secteur : Marie-Laure Clotuche (Bastogne), Héléna Morais (Arlon)
  • Malades: Scheuren Marie (Wisembach), Monique Peifer (Sainlez)
  • Zélatrice: Ghislaine Bock (Warnach)

 

FETE DE LA CHAPELLE DE LIVARCHAMPS

Le dimanche 6 mai : messe à 11h00  suivie du verre de l’amitié offert par la paroisse.

 

PÈLERINAGE À N.D. DE LUXEMBOURG

Vendredi 4 mai

Messe  à la cathédrale à 11h15 et le salut de clôture à 15h.

Horaire et itinéraire de bus :

  • 8h30     Bercheux (école)
  • 8h40     Vaux-sur-Sûre (église)
  • 8h50     Sibret (grand-route) 
  • 9h10     Bastogne (gare du Sud)
  • 9h25     Sainlez (N4) 
  • 9h35     Warnach (N4) 
  • 9h45     Martelange (gare des bus)

Pour le retour, le bus quittera Luxembourg à 16h30.

Prix : adulte : 17 €  (enfant moins de 12 ans : 6 €)

S’inscrire sans tarder au secrétariat paroissial de Bastogne. (061/21 33 33).

 

LES RENDEZ-VOUS DES FRÊNES

PÂQUES

Table ouverte aux Frênes, le dimanche de Pâques 1er avril à 12h30 ; pour marquer dans la joie la journée la plus importante du calendrier des chrétiens, autour d’une table fraternelle.

Invitation à tous et participation aux frais libre.

Inscriptions aux Frênes pour le 20 mars.

 

EXPOSITION D’ART SACRÉ, DE PENTECÔTE À LA TRINITÉ

A la rencontre de quelques artistes qui, aujourd’hui, traduisent à travers leurs œuvres l’invisible et le mystère pascal, en nous conviant à une indicible joie.

du samedi 19 mai au dimanche 27 juin, tous les jours de 15 à 18 heures et du lundi 28 mai au vendredi 1er juin sur rendez-vous.

Portes ouvertes de la maison.

  • Vendredi 18 mai à 19h : vernissage « soupatoire ».
  • Lundi 21 mai : 11h eucharistie du lundi de Pentecôte à la chapelle des Frênes

       Repas convivial (adultes 20 € - enfants 5 €)(pour le repas inscriptions avant le 28 mai)

Visite possible de la maison.

DANS NOTRE REGION

PRINTEMPS DE LA MUSIQUE

Dimanche 29 avril à 16h :

Concert de printemps en l’église de Fauvillers à l’initiative du C.C.C.A. (Conseil Consultatif Communal des Aînés).

A l’affiche :

  • le CIMI (Cercle Interfacultaire de Musique Instrumentale), Orchestre à cordes de l’Université de Liège
  • Direction: Samuel DENIS

Au programme :

  • Georg-Friedrich HAENDEL 
  • Joseph HAYDN 
  • Samuel BARBER
  • Heitor VILLA-LOBOS

 

Cimi vervoz