Juin 2021

Eglise fauvillers

  • Nom du fichier : Echotier juin 2021 couverture
  • Taille : 476.31 Ko

Télécharger

  • Nom du fichier : Echotier juin 2021 texte
  • Taille : 522.73 Ko

Télécharger

  • Nom du fichier : Echotier juin 2021 4e couv
  • Taille : 352.63 Ko

Télécharger

ÉDITORIAL : D’une Marguerite à l’autre… jusqu’au Sacré Cœur.

La première mention d’une église à Fauvillers se trouve dans un acte citant la donation faite à l’abbaye de Molesme en Bourgogne, par Téobald et Azeka d’Useldange, de la 6ème part de l’église de Fauvillers. Ce document est situé entre 1076 et 1111 ; il recule dès lors de plus de 150 ans la datation connue jusqu’ici grâce à un acte signé par Lambert, le curé de l’époque, daté de 1263.

La patronne de l’église était sainte Marguerite d’Antioche. Le culte de cette sainte martyre du 3ème siècle n’apparaît en Occident qu’avec le retour des croisades. La paroisse a conservé plusieurs traces du culte très populaire rendu pendant des siècles à la petite martyre d’Asie mineure, notamment par les futures mères : une relique ; une statue taillée dans le chêne vers les années 1960 par Joseph Dumont de Witry ; très récemment, une rue à son nom ; depuis des temps « immémoriaux », une « fontaine » dont le site est aujourd’hui fort heureusement sauvegardé ; et la date de la kermesse villageoise, aux alentours du 20 juillet, date de sa fête. Marguerite d’Antioche reste la patronne de la paroisse.

L’église actuelle fut construite en 1877 sous le pastorat du doyen Knepper, à l’emplacement de l’ancien sanctuaire. Elle fut dédiée au Sacré-Cœur de Jésus, dont le culte était devenu très populaire au 19ème siècle.

L’origine de la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus à partir du 17ème siècle vient des révélations d’une religieuse visitandine de Paray-le Monial, sainte Marguerite-Marie Alacoque, suite aux différentes apparitions du Christ dont elle a été gratifiée entre 1673 et 1675. La solennité du Sacré-Cœur a été instituée par le pape Clément XIII en 1765 et étendue à toute l’Eglise catholique par le pape Pie IX en 1856. Elle est fixée au vendredi qui suit le dimanche du Saint Sacrement (2ème dimanche après Pâques).

« Il n’y a pas de plus grand amour, dit Jésus, que de donner sa vie pour ses amis ». Aussi, les premières générations chrétiennes ont-elles beaucoup médité sur la parabole du berger qui donne sa vie pour ses brebis. En se présentant comme le Bon Pasteur, Jésus avait voulu révéler à la foule qui l’écoutait « les pensées du cœur de Dieu », son dessein de miséricorde. Un jour viendrait où une autre image frapperait davantage encore les esprits, celle du côté ouvert de Jésus en croix : expression du plus haut amour, le côté transpercé de Jésus, d’où jaillirent l’eau et le sang, est aussi le signe de la fécondité de son sacrifice car il est la source d’où sont nés les sacrements de l’Eglise. Au cours des derniers siècles, par-delà le côté ouvert, c’est au cœur de Jésus lui-même que devait s’attacher la contemplation des chrétiens, comme un symbole « des merveilles de l’amour de Dieu pour nous ».

En contemplant le coeur du Christ, les uns peuvent entendre avant tout un appel à la réparation pour les péchés des hommes. D’autres viendront « puiser la joie aux sources vives du salut ». D’autres enfin, les yeux « fixés sur Jésus », se laisseront instruire par lui pour apprendre à le reconnaître dans leurs frères.

La dévotion au Sacré-Cœur a été très populaire dans nos régions jusque dans les années 60. Ses statuettes ou images trônaient dans tous les intérieurs des maisons rurales ardennaises, de la cheminée de la « belle » chambre jusqu’aux murs des chambres à coucher. Quelque peu boudée au lendemain du concile Vatican II par certains chrétiens la jugeant trop « sentimentale », voire mièvre, la dévotion a repris une nouvelle vigueur, notamment au sein des communautés nouvelles. Un autre facteur ayant contribué à la renaissance du culte est l’institution par le pape Jean-Paul II du dimanche de la « Divine Miséricorde » (2ème dimanche de Pâques), suite à la canonisation par lui de sainte Faustine Kowalska (1905-1938), cette religieuse polonaise elle aussi gratifiée d’apparitions et de révélations centrées sur la miséricorde de Dieu pour toute l’humanité. Un thème particulièrement cher aussi au pape François qui a voulu marquer son pontificat en décrétant une « Année Sainte de la Miséricorde » en 2016.

 

Roger Kauffman                                                                                                                                                                                                 Philippe Moline

 

PROCHAINES CÉLÉBRATIONS

Attention ! Sauf changement des normes sanitaires actuellement en vigueur, les églises ne peuvent accueillir que 15 personnes à la fois, sans compter les enfants de moins de 12 ans.

Samedi 29 mai :

  • 18h00, WARNACH : M.A. défts Noël-Pierret – M. défts Bock-Lafontaine – M.F. Maria Kanivé.
  • 19h15, FAUVILLERS : M. pour la paroisse

Dimanche 30 mai : Sainte Trinité

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. Juliette Bihain et défts Léonard-Bihain.
  • 10h45, MARTELANGE : M. abbé Adolphe Goffin et ses parents.
  • 11h00, HOLLANGE : M. pour la paroisse

Jeudi 3 juin : saint Charles Lwanga et ses compagnons martyrs

  • 18h30, WARNACH (chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Samedi 05 juin :

  • 18h00, RADELANGE : M. défts Dengis-Mignon, Christiane Dengis et Roger Reisen – M.F. Fréderic Martin – M.F. Marie-Barbe Kanivé.
  • 19h15, TINTANGE : M.A. Marie Peiffer – M. abbé Lucien Schaeck et père Lucien (Francis) Schaeck – M. abbé Léopold Neysen et sa sœur Anna – M.F. abbé Joseph Gangler

Dimanche 06 juin : Saint Sacrement

  • 09h30, SAINLEZ : Messe en remerciement à l’Enfant Jésus – M.A. Alphonse Chevigné et défts Chevigné-Gouverneur – M.A. Marie-Louise Lafontaine et défts Barthélemy-Lafontaine – M. abbé Jean-Francois Thiébaut.
  • 10h45, MARTELANGE : M. Annie Bertholet (équipe Oxfam) – M. Louis Moline et Maria Richard – M.F. défts Peschon-Annet.
  • 11h00, HOTTE : Messe en l’honneur de Notre Dame de Beauraing aux intentions de tous les participants –  M.A. Marcel Braun – Procession du St Sacrement jusqu’à l’Eglise de Menufontaine – Bénédiction du St Sacrement – apéritif offert par la paroisse

Jeudi 10 juin :

  • 18h00, WARNACH (chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Vendredi 11 juin : Sacré-Cœur

  • 18h30, SAINLEZ : M.F. pls défts

Samedi 12 juin, Cœur immaculé de Marie

  • 18h00, WISEMBACH : M. Norbert et Vincent Diels.
  • 19h15, FAUVILLERS : Messe en l’honneur du Sacré-Cœur pour la paroisse – M. Isabelle et Jean-Claude Xheneumont

Dimanche 13 juin : 11ème dimanche dans l’année B

  • 09h30, HONVILLE : M.A. René Georges et défts Georges-Georges – M. défts Parache-Georges – M. Louis Lockman et ses parents – M.F. défts Lutgen-Grégoire.
  • 10h45, MARTELANGE : Messe d’adoration pour la paroisse – M. défts Willaime-Carette                          
  • 11h00, HOLLANGE : M. pour la paroisse

Jeudi 17 juin :

  • 18h30, WARNACH (Chapelle des Frênes) : Eucharistie Communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Samedi 19 juin : Adoration à Warnach

  • 12h00, WARNACH : temps de prière et exposition du saint Sacrement.
  • 18h00, WARNACH : Messe d’adoration pour la paroisse – M.A. Denise Peters – M. Paul et Marie Simon – M. abbé Jean-Maurice Jacques – M. défts Dias-Canéja – M. Roger Mergeai et défts Mergeai-Potargent – M.Georges Rigaux et défts Rigaux-Werner – M.F. Francois,Georgette et René Engels – M. Agnès Pirson – M.F. Louise Graaf – M.F. Marcel Simon et Alberte Pierret – M.F. Maria Kanivé

Dimanche 20 juin : 12ème dimanche dans l’année B – Adoration à Martelange

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. Claire Grégoire – M.A. Maurice Léonard, Noël Bihain, Patricia Touchèque et défts Léonard-Bihain – M. André Dewez – M. Jeanine et Emile Meinguet – M. époux Nezer-Fox.
  • 10h45, MARTELANGE : Messe d’adoration pour la paroisse – M.défts Bouvy-Pels – Exposition du saint Sacrement.
  • 11h00, STRAINCHAMPS : M. pour la paroisse, réception dans l’Eglise catholique de Arnelle Ngounou Soh et  baptême de Veraldi Tchinde Nzongang, Frank-Yanis Takouan et Simaffoh Batomi Zoran-Mawel.
  • 17h00, MARTELANGE : office de clôture (Vêpres)

Jeudi 24 juin : Nativité de saint Jean-Baptiste

  • 18h30, WARNACH (Chapelle des Frênes) : Eucharistie Communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Vendredi 25 juin :

  • 18h30, SAINLEZ : M.F. pls défts

Samedi 26 juin :

  • 18h00, WISEMBACH :  M. pour la paroisse.
  • 19h15, FAUVILLERS : M. May de Liedekerke – M.F. défts Goosse-Toussaint

Dimanche 27 juin : 13ème dimanche dans l’année B – Solennité des apôtres Pierre et Paul, patrons de Sainlez

  • 09h30, SAINLEZ : M. en l’honneur des apôtres Pierre et Paul pour la paroisse – M.Robert Jodocy et défts Jodocy-Rolus – M.F. Marie-Louise Gangler et parts défts.
  • 10h45, MARTELANGE : M.défts Schaeck-Graas.
  • 11h00, BODANGE : M. Yvon Crochet – M. Hélène et Camille Majérus

Jeudi 1er juillet :

  • 18h30, WARNACH (Chapelle des Frênes) : Eucharistie Communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Vendredi 02 juillet :

  • 18h30, SAINLEZ : M.F. pls défts

Samedi 03 juillet : saint Thomas apôtre

  • 18h00, RADELANGE : M. pour la paroisse.
  • 19h15, MENUFONTAINE : M. pour la paroisse

Dimanche 04 juillet : 14ème dimanche dans l’année B – Kermesse à Menufontaine – Adoration à Honville

  • 09h30, HONVILLE :  M.A. Ernest Lalande – M. Gilbert Lalande – M.A. Zelia Talbot et défts Georges-Georges et René Georges – M.F. Marie-Catherine Louis.                   
  • 10h45, MARTELANGE : M. pour la paroisse.
  • 11h00, TINTANGE : M. défts Bach-Gerard.
  • 17h00, HONVILLE : office de clôture

Lundi 05 juillet :

  • 10h30, MENUFONTAINE : M. défts de la paroisse – Bénédiction des tombes

 

Offices à la chapelle des Frênes à Warnach :

 

- Du lundi au vendredi :    7h30 office du matin (Laudes)

                                                  12h office de midi

                                                  18h office du soir (vêpres sauf jeudi et vendredi)

- Jeudi à 18h30 : Eucharistie à la chapelle des Frênes

- Vendredi à 18h30 : Eucharistie à l’église de Sainlez

- Samedi :   8h office du matin (Laudes)

                             12h office de midi

- Dimanche :  8h office du matin (Laudes)

 
 
 

QUELQUES ADRESSES DE CONTACT

Secrétariat paroissial : « Les Frênes »

           Venelle st Antoine, 52                           (0032) 063/60 12 13

           6637 Warnach-Fauvillers                   les.frenes@skynet.be

 

Abbés Philippe MOLINE et Roger KAUFFMANN

           même adresse que ci-dessus

 

Diacre Paul VERBEEREN

           Chemin du Scheid, 61         063/ 44 66 46 – 0486/32 54 79

           6637 Warnach-Fauvillers          paul.verbeeren@skynet.be 

 

Diacre Emmanuel DAVID

           Route de Sainlez, 22                                       061/21 68 29

           6637 Honville-Fauvillers       emmanuel.david@lu.pwc.com

 

Boris HOUENGNISSOU séminariste

Venelle st Antoine, 52                                    0466/20 77 22

6637 Warnach-Fauvillers                fidegnonboris@yahoo.fr

 

Vous trouverez toutes les informations

  • liées aux paroisses, sur le site :    www.paroisseshautesure.be

 

 

LA VIE A TOUT VA. PÂQUES 2021

Ecoutez !
Vous entendez ?
Comme elle bat, comme elle bat et bat encore... la Vie !
Ecoutez donc comme elle pulse !
Dans les têtes, dans les cœurs, dans les corps ...
Regardez là dans les regards... Elle est là, non ?

D'accord, aujourd'hui elle se cache un peu parfois, il arrive qu'elle se détourne un moment... mais c'est sans doute de la pudeur...
Sentez !
Sentez donc comme elle vibre !
Comme elle pousse envers et contre tout, dans les salons, dans les cuisines, dans les jardins, dans les écoles, dans les hôpitaux, dans les bois, dans les rues...
Ah, c'est sûr, par les temps qui courent, elle court un peu moins avec le temps...

Regardez !
La voilà qui s'échappe de nos agendas, de nos horaires, de nos plannings...
La voilà soudain qui prend du poids !

Voilà notre vie qui s'élargit en existence !

Aïe... elle vient nous cogner !
Elle nous bouscule, elle nous secoue...
Nous bouleverse aussi.

Nous nous savions partis pour quelques tours gratuits sur son vertigineux manège...
Peut-être avions-nous oublié que ce manège pouvait nous étourdir...
Peut-être avions-nous oublié qu'il nous faudrait tôt ou tard descendre du manège...

Nous, petits maillons fragiles entre les morts et ceux à naître...

Quelle aventure que notre participation au monde !

Voilà que même nos aurevoirs à ceux qui participent au monde en même temps que nous sont eux aussi bousculés !
Nous plongeant dans une infinie tristesse.
Voilà que des tas de participants au monde en même temps que nous se retrouvent cabossés dans leurs corps, dans leurs têtes...

Pendant ce temps-là, notre monde, lui, se met à nous relier.
Les uns aux autres.
Vivement. Intimement.

Quel que soit notre pays, notre langue, notre couleur de peau, nous tombons pareillement malades, nous avons pareillement peur, et pareillement nous mourons...

« Y'a pas d'avance, on a beau faire, c'est comme ça » dira l'une ou l'autre de nos voisines.

Pourtant, au moment du péril, certains n'hésitent pas à raisonner en termes de fermeture, d'exclusion, de nations, de frontières...

« Tracasse pas, ils se retrouveront Gros Jean comme devant » dira l'un ou l'autre de nos voisins.

C'était peut-être ça être confiné.
Partir aux confins...

Aux confins de nos maisons, notre grenier, notre cave...
Aux confins de nos jardins, là-bas tout au bout où l'on ne va jamais...

Et partir aux confins de notre vie... tout au bord, là où elle s'élargit en existence !
Là où elle nous relie intimement les uns aux autres.
Où elle nous relie à plus grand que nous !

Comment la petite parcelle de terre sur laquelle je vis est-elle reliée à plus grand que moi ?

A plus grand que moi par le haut : l'air, les nuages, les étoiles, la lune, le soleil, le cosmos, Dieu... ?

A plus grand que moi par le bas : la terre, ce qui y pousse, ce qui y meurt, ses strates, ses morts, toutes les traces de participation au monde depuis la nuit des temps.

Et enfin, à plus grand que moi par le tout autour de moi : tous ces visages, ces regards rencontrés hier, aujourd'hui, demain...

Si vous accompagnez ces mots d'un geste de la main...
Le haut, le bas, le tout autour...

Certains y verront le signe de la croix...
D'autres un simple signe d'humanité...

Ou peut-être tout simplement, un signe comme un signal...
Celui de perdre un peu de nos certitudes...
De ne plus attendre de réponses uniques et immédiates...
De ne plus seulement espérer que les choses aillent mieux mais peut-être surtout qu'elles aient un sens...
De constater humblement notre vraie appartenance à l'énigme et au mystère...
Et si tout cela devait se fêter ?  Se célébrer ? Ensemble ?

Il y a un autre monde, il est dans celui-ci disait le poète Eluard...
Il y a un autre monde, il commence dans celui-ci, disait un certain Jésus.

Ouvrons grandes les fenêtres de ce monde !

Laissons l'amour y entrer à tout va !
Laissons la vie y pulser à tout va !

Et laissons le vent de Pâques y semer l'Espérance et la Fête de la Vie offerte.

Douce vie à vous.       
                                                                                                                                            Philippe Vauchel

 

Ajouter un commentaire