Janvier 2022

Mages

Nom du fichier : Echotier janvier 2022 couverture

Taille : 423.82 Ko

Télécharger

Nom du fichier : Echotier janvier 2022 texte

Taille : 2.2 Mo

Télécharger

Nom du fichier : Echotier janvier 2022 4e couv

Taille : 646.89 Ko

Télécharger

ÉDITORIAL :

L’année qui vient de s’achever fut lourde à porter pour beaucoup. Il nous faut faire provision d’énergies positives pour orienter le cours de 2022 vers plus d’espérance.

« Mieux vaut allumer une petite lampe que de maudire les ténèbres » dit le sage. Puisse la petite lumière de Noël-Epiphanie éclairer la route de chacun. Nous vous souhaitons à tous une heureuse année 2022.

Philippe Moline, Roger Kauffmann, Boris et quelques autres qui portent avec nous l’animation de nos communautés

 

Bonne marche à l’étoile à la suite des Mages… !

Mages2

Au feu nouveau de l’an qui vient,
Venez vous réchauffer les mains.
Entendez la brise légère
qui veut raviver sa lumière.
Que d’aube en aube et d’heure en heure
Vous réconforte son ardeur !
De soir en soir, de jour en jour,
Vous habite un chant d’amour !
Que tout au long de cette année,
Brille en vos cœurs cette clarté !

                                            Nicole Berthet.

 

Nouvel An, Nouveau Départ, Nouveau… Missel !

La nouvelle édition du Missel romain est en principe utilisée depuis le premier dimanche de l’Avent, mais chez nous elle ne le sera effectivement que lorsqu’elle sera disponible ; les imprimeurs sont en effet en rupture de stock de papier, crise covid oblige…

Missel

Cette nouvelle version nous donnera d’entendre des mots et des formules qui pourront paraître nouveaux mais qui ne sont, en réalité, que la traduction plus exacte du texte latin qui sert de référence au niveau de l’Eglise universelle. Il nous faudra donc faire un petit effort d’attention à ce que nous dirons, à ce que nous ferons et à ce que nous répondrons. La liturgie est en quelque sorte un long dialogue où, par la parole et le geste, nous sommes invités à participer.

Le vocabulaire des prières liturgiques semble parfois d’un autre âge, loin du langage utilisé dans la vie courante. Ainsi, certains se demandent si les mots utilisés ne pourraient pas être plus directement compréhensibles. En fait, les textes liturgiques ont vocation d’être dits et même chantés régulièrement, et pour certains même quotidiennement ; dès lors, un vocabulaire trop simple manquerait très vite de profondeur et lasserait davantage que des textes qui gardent une certaine ritualité dans leur expression.

Dans le nouveau Missel, en fait peu de choses ont réellement changé. Certaines expressions ont été modifiées par fidélité au texte de base, ainsi dans le « Notre Père », nous ne disons plus « ne nous soumets pas à la tentation », comme si c’était Dieu qui nous tentait, mais « ne nous nous laisse pas entrer en tentation ». Dans d’autres cas, la nouvelle traduction a voulu éviter le caractère formel et s’est adaptée à ce que sont effectivement nos assemblées. C’est le cas par exemple dans le « Je confesse à Dieu » où au lieu de dire « je reconnais devant mes frères », nous dirons désormais « je reconnais devant vous, frères et sœurs » Dans d’autres cas encore, ce sont des raisons purement théologiques qui ont guidé le travail des traducteurs. Ainsi, l’expression du credo concernant Jésus-Christ « de même nature que le Père » a été remplacée par « consubstantiel au Père », une expression plus œcuménique, partagée par nos frères orthodoxes, etc. Nous aurons la possibilité de nous familiariser à ce nouveau texte et notamment aux changements intervenus dans les « dialogues » entre le prêtre et l’assemblée, grâce à de petits livrets qui seront disponibles lors des célébrations.

Pour terminer, le Missel rappelle que le déroulement de la liturgie a pour but premier de signifier la présence réelle du Christ. Il s’agit d’une présence effective, actuelle, qui dépend de conditions objectives, facilement vérifiables. Cette présence réelle dans la liturgie s’effectue selon divers modes :

-     Le Christ est présent, conformément à sa promesse, là où des chrétiens sont réunis en son nom pour prier, en particulier dans la liturgie des Heures (Laudes, Vêpres, Complies…).
-     Le Christ est présent quand la parole de Dieu est proclamée.
-     Le Christ est présent dans les sacrements.
-     Le Christ est présent dans la personne du prêtre qui consacre le pain et le vin, agissant réellement au nom du Christ, « in persona Christi ».
-     Le Christ est présent dans le pain et le vin consacrés qui deviennent réellement son corps et son sang.

Il ne s’agit donc pas de mettre en scène un spectacle religieux séduisant, voire distrayant mais d’entrer ensemble dans le « Mystère de la foi », ainsi que nous le proclamons au cœur de chaque célébration eucharistique.

Roger Kauffmann
(d’après l’introduction du « Missel des dimanches » 2022)

 

 

PROCHAINES CÉLÉBRATIONS

Samedi  1er janvier : Sainte Marie Mère de Dieu – Jour de l’An

  • 18h00, WISEMBACH :  M. abbé Gilbert Boevinger – M.F. Frédéric Martin et défts Martin-Molitor.
  • 19h15, WARNACH : M.A. Fernand Bock et Marie Lafontaine – M.A. Agnès Pirson - M. Paul et Marie Simon et parents défts – M. abbé Jean-Maurice Jacques

Dimanche 2 janvier : Epiphanie

  • 09h30, HONVILLE : M.A. Firmin Lalande – M.A. Désiré Georges et défts Georges-Georges.
  • 10h45, MARTELANGE : Messe pour la paroisse.
  • 11h00, HOLLANGE : M.A. Félicien Déom - M.A. Marcel Coene – M. Jeannine Zévenne, Robert, frère André et Stany Noiset

 

Mages3

Jeudi 06 janvier :

  • 18h30, WARNACH (chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Vendredi 07 janvier :

  • 18h30, SAINLEZ : M. défts de la paroisse

Samedi 08 janvier :

  • 18h00, TINTANGE : M.A. Bertha Linden – M.A. Marie-Jeanne Kauffman – M. père Francis (Lucien) Schaeck.
  • 19h15, FAUVILLERS : M. défts de la famille Delcourt – M. pour les âmes du purgatoire – M.Solange Cravatte, père Ghislain Cravatte et défts Noël-Cravatte

Dimanche 09 janvier : Baptême du Seigneur – Catéchèse communautaire

  • 09h30, MARTELANGE : Catéchèse communautaire (adultes, jeunes, enfants).
  • 11h00, MARTELANGE : M. Louis Moline et Maria Richard

Bapteme

Jeudi 13 janvier : saint Hilaire

  • 18h30, WARNACH (chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Vendredi 14 janvier :

  • 18h30, SAINLEZ : M.F. pls défts

Samedi 15 janvier : Solennité de saint Antoine, patron de Warnach

  • 18h00, WISEMBACH : M. Robert Bouvy.
  • 19h15, WARNACH : M. en l’honneur de saint Antoine pour la paroisse – M.A. Josy Fonck – M. Ghislain Lafontaine, Jean Lafontaine et Paulette Callens – M. Emile Grandhenry et Rosalie Pecheux

Dimanche 16 janvier : 2ème dimanche dans l’année C

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. Renée Zévenne et défts Léonard-Bihain –M.A. Clarisse Mars et défts Georges-Poncin – M.A. François Laloy et Valérie Leitz - M. Roger Clomes.
  • 10h45, MARTELANGE : M.A. Christian Bockeler, Eva Bockeler et Yvonne Bockeler– M.A. Nicolas Wagner – M. défts Willaime-Carette.
  • 11h00, STRAINCHAMPS : M. défts de la paroisse

Jeudi 20 janvier : saint Sébastien

  • 18h30, WARNACH (chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Samedi 22 janvier : saint Vincent

  • 18h00, MENUFONTAINE : M. pour la paroisse

Dimanche 23 janvier : 3ème dimanche dans l’année C – Semaine pour l’Unité des Chrétiens

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. Justin Lockman et Denise Lambert – M.A. Julia Mergeai et défts Léonard-Bihain.
  • 11h00, BODANGE : M. défts de la paroisse.
  • 15h00, MARTELANGE : Ordination diaconale de Boris Houengnissou, présidée par notre évêque monseigneur Pierre Warin

Jeudi 27 janvier : sainte Angèle Merici

  • 18h30, WARNACH (chapelle des Frênes) : Eucharistie communautaire.
  • 20h-21h, FAUVILLERS : exposition du Saint Sacrement et adoration

Vendredi 28 janvier : saint Thomas d’Aquin

  • 18h30, SAINLEZ : M.F. pls défts

Samedi 29 janvier :

  • 18h00, WISEMBACH : M. défts de la paroisse.
  • 19h15, FAUVILLERS : M. défts de la famille Xheneumont – M. défts de la famille de la Vallée Poussin

Dimanche 30 janvier : 4ème dimanche dans l’année C

  • 09h30, SAINLEZ : M.A. André Dewez – M. Jeanine et Emile Meinguet.
  • 10h45, MARTELANGE : M. défts de la paroisse.
  • 11h00, HOLLANGE : M.défts de la paroisse

Mercredi 02 février : Présentation du Seigneur au temple (chandeleur)

  • 18h30, MARTELANGE : Bénédiction des cierges – Messe de la chandeleur - Bénédiction de saint Blaise.
  • 19h30, SAINLEZ : Bénédiction des cierges – Messe de la chandeleur – Bénédiction de saint Blaise

 

Offices à la chapelle des Frênes à Warnach :

- Du lundi au vendredi :    7h30 office du matin (Laudes)

                                                                       12h office de midi

                                                                       18h30 office du soir (Vêpres)

- Jeudi à 18h30 : Eucharistie à la chapelle des Frênes

- Vendredi à 18h30 : Eucharistie à l’église de Sainlez

- Samedi :   8h office du matin (Laudes)

                                       12h office de midi

- Dimanche :  8h office du matin (Laudes)

 

INFOS DU SECTEUR

DÉCÈS

Nous recommandons à votre prière :

  • Monsieur José DENGIS de Radelange et
  • Madame Virginie BRAUN de Tintange

 

PROCHAIN N° DU BULLETIN PAROISSIAL « L’ÉCHOTIER »

Le prochain N° parviendra aux abonnés fin janvier; toutes les annonces et intentions de messe susceptibles d’y figurer doivent parvenir au secrétariat paroissial pour le 1er janvier.

 

ADORATION

Tous les jeudis de 20 à 21h, le saint Sacrement sera exposé à l’église de Fauvillers pour un temps d’adoration ouvert à tous.

 

PROCHAINES CATÉCHÈSES COMMUNAUTAIRES

Dimanche 9 janvier à Martelange : 09h30, catéchèse communautaire - 11h00, Messe des familles.

 

ORDINATION DIACONALE DE BORIS

Monseigneur Pierre Warin, évêque du diocèse de Namur-Luxembourg a accepté à l’ordination diaconale le séminariste en stage dans notre Secteur de Haute-Sûre, Boris Fidegnon Houengnissou. L’ordination diaconale, ultime étape avant l’ordination sacerdotale, sera présidée par notre évêque le dimanche 23 janvier à 15 heures à l’église de Martelange. Vous y êtes toutes et tous cordialement invités. Le verre de l’amitié et une collation seront servis à la halle des Frênes à Warnach après la célébration.

Ci-dessous, Boris nous partage quel a été son parcours vocationnel depuis le Bénin, son pays d’origine, jusqu’aux collines de la Haute-Sûre :

« Une vocation au sacerdoce relève d’un mystère divin qui, à plusieurs égards, échappe aux simples considérations et calculs humains. Pourquoi Dieu appelle-t-il telle personne plutôt que telle autre ? Cela demeure un mystère. Suivez avec moi quelques grandes lignes de l’histoire de mon parcours vocationnel pour vous en convaincre. En m’imposant un bilan, à commencer par mon origine, je peux dire que Dieu « n’appelle pas ceux qui en sont dignes mais ceux qui lui plaisent ».

De la pâture des béliers, Dieu m’a appelé, car j’avais du prix à ses yeux

Je suis béninois d’origine, l’aîné d’une fratrie de 7 enfants. Né un 30 décembre 1976. J’étais ce turbulent garçon qui donnait de la peine aux parents. Et comme le voulait la tradition de mon pays d’origine, il fallait me déplacer du cercle immédiat familial. C’est-à-dire me trouver un autre point de chute. Ce point de chute sera l’internat des pères salésiens de Don Bosco qui était à plus de 700 km de chez mes parents. Je passais en 6ème primaire. J’étais très heureux de quitter pour la 1ère fois le cercle familial et de voyager vers l’inconnu.

Kandi, le berceau de ma foi chrétienne et de ma vocation

L’internat des pères a fortement contribué à l’histoire de ma vocation. La plupart des internes pratiquaient l’Islam. Cet état de chose n’empêchait pas le vivre ensemble. Chacun était libre de suivre sa religion.  La vie consacrée à la prière et au travail a forgé en moi une alacrité d’esprit pour mieux découvrir Dieu dont le signe était en permanence agité dans ma vie. C’était pour moi une occasion de vivre en communauté de partage et de prière. L’assiduité à la prière, le service d’acolytat et la discipline au travail m’avaient façonné autrement. J’étais attiré par la vie des salésiens que j’approchais au quotidien. Les pères salésiens aimaient bien que je les accompagne en pastorale dans les différents villages alentour. Un jour, poussé par la curiosité, j’ai demandé à l’un des pères salésiens pourquoi a-t-il laissé sa femme et ses enfants en Espagne pour venir tout seul au Bénin ? Il me regarda avec un sourire plein de tendresse et d’amour. Il me dit ceci : « Je n’ai ni femme, ni enfants ». Et il ajouta, « si je possédais tout ce que tu demandes, je ne saurais pas me rendre disponible nuit et jour pour le service des pauvres et les plus vulnérables ». Depuis lors, le désir de devenir prêtre n’a cessé de m’habiter. Longtemps, j’ai gardé le silence. Mais en même temps je me réservais intérieurement pour cet état de vie. Ce n’est qu’en secondaire que j’ai pu m’ouvrir pour la 1ère fois à un prêtre après la messe de clôture de la 2ème de visite du pape Jean Paul II au Bénin, où j’étais parmi les acolytes, qui me proposa d’entrer dans le groupe des aspirants et de raconter mon désir aux prêtres de ma paroisse une fois de retour. Rapidement après ma 1ère communion, je fus choisi comme catéchiste tout en poursuivant mes cours de caté en vue du sacrement de la confirmation.

Ce qui m’attirait le plus chez les pères, c’était leur disponibilité à aider leurs frères en humanité à sortir du couloir de la misère, en se faisant particulièrement proches de tous ceux qui ont besoin de réconfort et d’une main secourable. Le « pouvoir » dont Dieu investit le prêtre pour conduire les hommes sur les chemins du salut en leur montrant que sur cette terre, ils ne devront pas vivre comme si le ciel n’existait pas. Enfin, le célibat du prêtre qui rejoignait en moi l’aspiration la plus profonde de vivre célibataire toute ma vie.

Du Bénin, en passant par la France, me voici aujourd’hui appelé à devenir diacre en vue du sacerdoce dans l’Eglise de Belgique. Saint François de Salles écrit ceci : « Fleuris là où tu es planté ». Le chemin a été long, très long et n’est pas sans difficulté. Mais Dieu sait écrire l’histoire de chacun sur des lignes courbes. Je ne peux que Lui rendre grâce. Lui qui a su guider mes pas et rendu possible la réponse à son appel ».

                                                                     Boris.

 

MERCI POUR NOËL

La fête du Baptême du Seigneur qui tombe cette année le dimanche 9 janvier, clôture le cycle liturgique des fêtes de Noël. Merci à ceux et celles qui ont donné de leur temps et de leur talent pour rendre cette période de Noël encore plus belle, chaleureuse, fraternelle et religieuse, malgré la pandémie qui a encore assombri le paysage mais n’a pas éteint l’espérance et la solidarité : chorales, lecteurs, fleuristes, bénévoles pour les montages de crèches et de sapins, catéchistes et bénévoles de l’Antenne-Solidarité.

 

SEMAINE DE PRIÈRE POUR L’UNITÉ DES CHRÉTIENS, en communion avec les chrétiens du Liban

Du 18 au 25 janvier, l’Unité des Chrétiens sera au cœur de notre prière lors des célébrations eucharistiques des 22 et 23 janvier. Cette année, le diocèse de Namur a choisi de s’unir par la prière aux chrétiens du Liban, qui traversent, comme tous leurs compatriotes, une période à nouveau très difficile au niveau économique et social. La grande diversité des communautés chrétiennes du Liban (maronites, melchites, orthodoxes, catholiques de rite latin et protestants), vivant entre elles et avec les autres communautés religieuses majoritairement musulmanes dans une grande fraternité, faisait autrefois de ce pays un modèle de cohabitation harmonieuse pour tout l’0rient et pour les relations Orient/Occident. Malheureusement, les conflits engendrés par des intérêts extérieurs au pays ainsi que l’incurie et la corruption de la classe politique ont conduit le pays à la ruine.

Très souvent, lors de sa visite dans notre Secteur, sœur Jocelyne, religieuse de Jabboulé, nous disait que plus encore que l’aide financière que nous apportons à Jabboulé, notre communion fraternelle et notre prière permettaient aux sœurs de survivre et de poursuivre leur engagement vis-à-vis des plus pauvres de la population, envers et contre tout.

Que ce soit pour nous l’occasion de poursuivre notre partenariat avec ces chrétiens d’Orient, de plus en plus minoritaires et menacés dans leur survie, sur la terre qui a vu naître le christianisme.

 

HALTE AU PUITS « Légendes régionales et racines religieuses » par Franz Clément

Franz Clément, auteur du livre "Légendes de la Forêt d'Anlier", paru en novembre dernier aux éditions Memory, donnera le vendredi 28 janvier prochain, à 20 heures à la halle des Frênes à Warnach, une conférence intitulée "Légendes régionales et racines religieuses".

Photo franz clement

Le conférencier montrera comment les légendes de notre région ont puisé certaines de leurs racines dans la religion catholique mais aussi comment elles ont eu recours à l'utilisation d'autres croyances et de superstitions. Franz Clément tentera également d'illustrer comment certains récits légendaires mettent en exergue des aspects religieux liés aux croyances populaires.

Cordiale invitation à tous. Entrée gratuite. Bar et petite restauration.

 

ABONNEMENT À L’ÉCHOTIER 2022 (Bulletin d’information des paroisses de la Haute-Sûre) 

Si vous voulez être informés sur la vie des paroisses de la Haute-Sûre (agenda et horaires des célébrations, rencontres, animations, infos, réflexions…), n’hésitez pas à vous abonner à notre revue mensuelle « l’Échotier » !

- 10 numéros par an : zone postale 66.. : 25 € (Soutien : 30 €, honneur : au moins 35 €).
- Belgique, hors zone 66.. : 30 €. Etranger : 50 €. Pour les habitants de la Rombach, l’abonnement est de 25 €, mais devra être demandé directement à André Mathieu (route de Bigonville, 36 à L 8832 Rombach-Martelange) ; les mêmes dispositions peuvent être prises pour les abonnés extérieurs qui fréquentent habituellement la messe dominicale de Martelange, dans ce cas le journal peut leur être remis à l’église et ils bénéficieront du tarif normal de 25 €.

Comment faire ? C’est simple : il suffit de verser le montant exact de l’abonnement au compte N° BE75-0011-3292-6351 des œuvres paroissiales, 6637 Honville (rappel pour la Rombach : s’adresser directement à André Mathieu).

Remarque importante : indiquer clairement Nom, Prénom, adresse complète avec N° de maison et la mention « Echotier ».

 

AIDE AUX RELIGIEUSES DE JABBOULE (LIBAN)

Tous dons et parrainages seront les bienvenus. L'argent peut être versé :

- si une attestation fiscale est souhaitée (minimum 50 €) :
BE33-0015-1766-6646 de Solidarité Orient / Enfants du Liban - rue Marie de Bourgogne, 8 à 1050 Bruxelles avec mention « Jabboulé »
- si l’attestation n’est pas nécessaire : BE75-0011-3292-6351 de « Œuvres paroissiales » à Honville avec mention « Jabboulé ».

 

QUELQUES ADRESSES DE CONTACT

Secrétariat paroissial : « Les Frênes »

           Venelle st Antoine, 52                           (0032) 063/60 12 13

           6637 Warnach-Fauvillers                   les.frenes@skynet.be

 

Abbés Philippe MOLINE et Roger KAUFFMANN

           même adresse que ci-dessus

 

Diacre Paul VERBEEREN

           Chemin du Scheid, 61         063/ 44 66 46 – 0486/32 54 79

           6637 Warnach-Fauvillers          paul.verbeeren@skynet.be 

 

Diacre Emmanuel DAVID

           Route de Sainlez, 22                                       061/21 68 29

           6637 Honville-Fauvillers       emmanuel.david@lu.pwc.com

 

Boris HOUENGNISSOU séminariste

Venelle st Antoine, 52                                    0466/20 77 22

6637 Warnach-Fauvillers                fidegnonboris@yahoo.fr

 

Vous trouverez toutes les informations

  • liées aux paroisses, sur le site :    www.paroisseshautesure.be

 

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam